Enar

Mai 2011 - Le racisme sur internet

Editorial

J’ai le grand plaisir de vous présenter cette nouvelle édition d’ENARgy, reconçue aujourd’hui en un nouveau magazine en ligne ! Nous espérons que cette nouvelle formule satisfera nos lecteurs et nous permettra d’inclure encore plus d’articles et de textes visant notre travail de lutte contre le racisme et qu’il offrira à toutes les personnes impliquées un forum politique d’inspiration novatrice.

Remédier au racisme sur Internet : un aperçu du cadre législatif européen

Les actions législatives et non législatives menées par l’Union européenne pour combattre le racisme sont assez fragmentées mais l’on peut généralement les subdiviser en quatre catégories majeures. Il s’agit des mesures législatives (à des degrés d’applicabilité variables), des mesures non législatives, telles que les programmes de sensibilisation, des obligations résultant du droit international et des efforts de coopération déployés de concert avec l’industrie en vue de minimaliser le racisme dans l’environnement numérique.

La crise, l’Internet et le racisme en Europe

Dans bon nombre d’endroits d’Europe, la violence raciste s’accroît et les opinions racistes et xénophobes s’étendent, particulièrement parmi les jeunes. Telle est la conclusion de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI), l’organe indépendant de surveillance de l’antiracisme du Conseil de l’Europe, qui a présenté, en juillet 2010, son rapport annuel à Strasbourg, devant les représentants des 47 Etats membres que compte l’organisation. La crise économique mondiale constitue un important facteur de contribution à la croissance récente de l’intolérance. Elle a, en effet, facilité la propagation des peurs et la recherche de boucs émissaires, prenant pour cibles les plus communes les Roms, les juifs, les noirs, les musulmans et les immigrés nouvellement arrivés, tels que les demandeurs d’asile et les réfugiés. L’Internet est devenu le premier espace où les racistes cherchent non seulement à gagner des cœurs et des esprits européens à leur cause mais également à recruter, radicaliser, organiser et tisser des liens en vue d’agir dans le monde physique.

Les coups blessent… "Ce ne sont que des mots"

"Il faudrait brûler tous ces fichus musulmans". "Ils ont oublié de vous gazer, vous les juifs". "Tous les Polonais sont des bâtards soulards et paresseux". "Sales voleurs de bohémiens, il faudrait les jeter à la mer". "C’est tout ce qu’ils font, ces abrutis de noirs : piller, voler et profiter de la sécurité sociale". "Les pédés sont contre nature et perverts, mieux vaut les tuer que de les voir contaminer davantage la société."

Le débat sur la cyberhaine et la liberté d’expression en ligne vu des Etats-Unis

ADL se consacre à la lutte contre l’antisémitisme, la haine et le sectarisme. Nous avons prôné avec succès l’adoption de lois contre le crime raciste dans 46 juridictions d’Etat et, en automne 2009, nous sommes finalement parvenus, dans notre campagne menée depuis des décennies, à disposer d’une loi fédérale propre contre le crime raciste aux États-Unis qui, parmi d’autres choses, protège de manière systématique la communauté LGBT. Nous sommes la principale organisation non gouvernementale américaine assurant des formations visant la mise en application de la loi sur la question de la haine et de l’extrémisme. Nous sommes également le premier organisme américain d’éducation des enfants et de leurs professeurs visant à en faire des alliés dans la lutte contre la haine et l’intimidation, et nous comptons plus d’une dizaine de membres du personnel qui travaillent à plein temps pour enquêter et révéler tous les faits de haine et d’extrémisme. Nous avons été des leaders dans la détection des tendances qui se dessinent dans le monde de la haine et nous sommes fiers de pouvoir constater que notre premier rapport sur la cyberhaine – portant sur les services de tableaux d’affichage électroniques - a été publié il y a près de 30 ans.

Cyberhaine sur Hyves : Comment l’empêcher et la traiter

Il est inutile de dire qu’étant le plus grand réseau social des Pays Bas, nous sommes confrontés à des défis. Ces défis tournent autour de l’obligation de traiter la haine et le racisme, les contenus fanatiques et extrémistes ainsi que la cyberintimidation sous toutes ses formes. Et très souvent ces défis engendrent des conflits de droits, entre la liberté d’expression et l’opposition au discours haineux.

Lesoir.be déclare « La chasse aux trolls »

Non, Internet n’a pas rendu les gens « bêtes et racistes ».

Les forums agissent comme un miroir grossissant de la société.

Il faut d’urgence mettre en place des animateurs de communautés dans les rédactions.

Une entreprise Sud-Africaine repand la cyberhaine en Pologne

Allegro est le plus grand négociant sur Internet de Pologne. Ses enchères en ligne comportent une foule d’articles de propagande à caractère ouvertement nazi et raciste tels que des autocollants de hooligans arborant le symbole raciste de la croix celtique, s’accompagnant de slogans tels que "La Pologne aux Polonais", "Le pouvoir blanc" et "Mort aux tsiganes". Bien que ces ventes représentent une part infime du chiffre d’affaires de l’entreprise, qui s’élève à plusieurs millions d’euros, Allegro rejette catégoriquement toutes tentatives visant à les réduire et tente même d’intimider ceux qui osent s’exprimer ouvertement contre elles.

ENAR France se mobilise pour le suivi du Plan national de lutte contre le racisme

Sévèrement critiquées par les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) en août 2010, les autorités françaises, alors engagées dans une vaste procédure de délogement et d’expulsion des populations roms et des Gens du voyage, promirent la mise en place prochaine d’un plan global de lutte contre le racisme. Voila bientôt dix ans que les associations et les personnes victimes de racisme attendaient la mise en place de ce plan, conformément aux engagements des autorités françaises lors de la signature de la Déclaration de Durban.