Enar

Août 2011 - In/exclusion financière des minorités ethniques

Editorial

J’ai le grand plaisir de vous inviter à découvrir ce nouveau numéro du webzine ENARgy consacré à l’in/exclusion financière des minorités ethniques et des migrants. Ce numéro se focalise plus particulièrement sur l’accès aux services bancaires. Il offre un aperçu des obstacles rencontrés par les minorités ethniques et les migrants dans l’accès aux services bancaires et la constitution d’actifs, présente des initiatives de microfinance et les problématiques spécifiques auxquelles sont confrontés les entrepreneurs ethniques, ainsi que quelques exemples de bonne pratique. Si vous voulez lire le webzine en format pdf, vous pouvez le télécharger ici.

Gros plan sur les migrants et l’inclusion financière

Dans bon nombre d’économies avancées d’Europe, la présence des communautés de migrants et de minorités ethniques est significative et croissante. Alors que leur plus large intégration dans les sociétés d’accueil a suscité un grand intérêt auprès des universitaires et de la politique publique, plus particulièrement au niveau de l’accès à l’emploi, au logement, aux soins de santé et à l’éducation, leur inclusion financière quant à elle n’a pu bénéficier que d’une attention bien moindre.

Deux témoignages sur les obstacles que rencontrent les minorités ethniques dans l’accès aux services bancaires

Coring delos Reyes de l’Union des travailleurs domestiques migrants aux Pays-Bas témoigne des obstacles qu’elle a rencontrés dans l’accès aux services bancaires à cause de son statut juridique ; de son côté, le Service national de budgétisation et de conseil financier aux Gens du voyage en Irlande présente une étude de case sur les obstacles auxquels font face les personnes n’ayant pas d’adresse fixe.

L’accès des migrants et des minorités ethniques à la microfinance en Europe

L’objectif principal de la microfinance consiste à offrir aux groupes et personnes défavorisés, y compris les migrants et minorités ethniques, les ressources nécessaires pour s’extirper des griffes de la pauvreté par leur travail ardu et leur ingéniosité. Mais dans quelle mesure les institutions de microfinance ciblent-elles ce groupe spécifique ?

L’instrument de microfinancement Progress de la Commission européenne

En réponse à la crise de 2008 et dans le cadre du Plan de l’UE pour la relance économique, l’Instrument européen de microfinancement Progress est une initiative de l’UE lancée en février 2010 en vue de soutenir l’esprit d’entreprise et l’emploi par des activités de microfinance.

L’accès des entrepreneurs ethniques au financement de leurs activités et les obstacles rencontrés

L’Institut de microfinance a pour objectif d’étendre les services financiers destinés aux entrepreneurs à des groupes qui n’ont pas accès à de tels financements, en particulier les femmes migrantes. Ils donnent ici un aperçu des obstacles que rencontrent les entrepreneurs ethniques et de la manière dont ils peuvent accéder à un financement pour leur entreprise.

L’importance de la constitution d’actifs pour les minorités ethniques

En quoi consistent les politiques de constitution d’actifs ? Et pourquoi sont-elles importantes pour les minorités ethniques en Europe ? Omar Khan offre un aperçu de la situation des minorités ethniques en termes d’épargnes et d’actifs et des difficultés qu’elles rencontrent dans la constitution d’actifs.

La finance islamique en Europe : le chaînon manquant

La présence de communautés musulmanes en Europe a donné lieu à l’apparition d’un marché de niche qui jouit d’un potentiel exceptionnel : le marché "halal", c’est-à-dire "conforme avec la loi islamique". Dans le domaine de la finance, cet objectif de conformité implique l’impossibilité pour les musulmans d’utiliser la majorité des produits de financement et d’investissement disponibles sur le marché, la plupart d’entre eux étant basés sur le versement ou la perception d’un taux d’intérêt.

Entretien avec Triodos Bank

Triodos Bank nous parle de sa définition d’une banque durable et de son travail en faveur de l’inclusion sociale des minorités ethniques.

Meilleures pratiques dans le domaine de l’inclusion financière des minorities ethniques

Deux meilleures pratiques sont présentées : le concept d’Aflatoun, qui offre une éducation sociale et financière centrée sur l’enfant aux enfants privés de droits civiques, est mis en pratique dans le ghetto de Ferentari à Bucarest. La Fédération des Associations de Roms en Catalogne (FAGIC) présente sont projet sur le travail indépendant et la microfinance, qui vise à compenser les manques de financement des petites entreprises de personnes exposées au risque d’exclusion sociale.