Enar

Edition spéciale sur les attaques en Norvège

Numéro spécial sur les attentats en Norvège - Dépasser Utøya

Il est de ces événements matriciels qui concentrent en eux une époque, son passé et son avenir. Ils sont à la fois l’aboutissement, le climax, d’une suite logique de conséquences, d’enchaînements d’événements parfois anodins mais profondément cohérents ainsi que le creuset au sein duquel peut se forger une bifurcation civilisationnelle, voire un nouveau départ. Le massacre d’Utøya, en Norvège, qui a ensanglanté ce mois de juillet maussade comptera probablement parmi ceux-là. C’est donc autour de l’idée de multiplier les angles d’approche et d’analyse - sans pour autant prétendre épuiser ce sujet polymorphique - que Minorités et ENAR ont initié ce partenariat original entre nos outils de diffusion respectifs. D’autres articles, dans leur langue originale, viendront alimenter ce numéro spécial du webzine ENARgy dans les semaines à venir - à suivre donc !

Marine, Geert, Pia, Anders et les traîtres

On pense généralement que la nouvelle extrême droite européenne a un problème avec l’Islam. Pia Kjærsgaard, Marine Le Pen, Geert Wilders, Umberto Bossi, Bart de Wever, tous ces gens-là sont clairement islamophobes, ce n’est plus à prouver. Ils sont post-racistes, post-antisémites, post-féministes, post-homophobes, post-coloniaux, et on a tendance à penser que leur islamophobie n’est qu’un péché mignon qui finira par se résoudre un jour ou l’autre. Mais c’est une erreur d’analyse. Réduire leur projet politique à la haine de l’Islam et à une sympathique modernité pro-Israël, pro-folles et pro-saucisson-pinard nous empêche de comprendre la nature réelle de leur projet politique commun. Quand on regarde au-delà leurs obsessions, au-delà de la bourqa, de l’Eurabie, des prières dans la rue ou des minarets, on se rend compte que la véritable cible - littéralement - de la nouvelle extrême droite, ce sont les élites européennes.

Norwegian bombing : How Islamophobic fever among western media and anti-terror experts came to surface - once again

Bashy Quraishy looks at the initial reaction of the media and experts to the Norway attacks, blaming Muslim communities, and reflects on how these knee jerk reactions sow the seeds of disharmony in society.

Les massacres en Norvège réduisent le soutien pour l’extrême droite

La fumée était à peine retombée sur l’île norvégienne d’Utoya que des doigts accusateurs se pointaient en direction de Jussi Halla-Haho, l’homme politique finlandais de la droite conservatrice, principal représentant du mouvement anti-immigration. C’est à Utoya qu’un fanatique de droite, Anders Behring Breivik, a massacré 77 personnes le 22 juillet, et l’émotion était à son comble.

Extrêmes droites - The Birth of the cool

Mohamed Belhorma a publié cet article sur la nouvelle extrême-droite sur Minorites, dans le cadre de la réflexion collective sur la question.

Investigating the limits of the EU’s counter-terrorism strategy and security politics in light of the attacks in Norway

The tragic attacks in Norway in July 2011 have prompted wide debate and introspection both inside and outside the EU. This article argues that these acts of political violence should be taken as an opportunity for the intelligence services, the media, security experts and policy-makers to appreciate the wider spectrum of issues that were revealed by this domestic incident and to reconsider the current EU approach to security politics and policies. The attacks in Norway constitute a unique occasion for critically evaluating the adequacy, proportionality and impact on fundamental rights of current policy priorities guiding the EU’s counter-terrorism strategy.

Anti-racism after Oslo/Utøya : some challenges and considerations

The author discusses some major challenges for the anti-racist movement in Europe and focuses on three aspects : the rejection of “multiculturalism” by certain sections of public opinion and political actors ; the underlying theme of Islamophobia as a leading form of contemporary racist ideology ; and some considerations about anti-racist strategies to reflect on challenges of the current wave of xenophobic discourse and violence.